Vous avez plus de 50 ans

Bernard, 55 ans, Lieutenant-colonel dans l’armée, Lyon (69)

" Je pense terminer ma carrière au poste de Lieutenant-colonel. Aujourd’hui les primes représentent 55 % de mon salaire. Avec mon épouse qui est architecte d’intérieur, nos revenus atteignent 100 000 €/an et nos impôts sont très élevés. C’est pourquoi je cotise 335 €/mois (classe 18). J’ai choisi Préfon-Retraite pour sa sécurité et ses avantages fiscaux. "

Le revenu de votre foyer fiscal s’élève à 100 000 €, vous pouvez donc déduire jusqu’à 10 000 €/an de versements. Votre tranche marginale d’imposition est de 41 %. Vous bénéficierez ainsi d’une économie d’impôt de 4 100 € l’année prochaine.
    
Nous vous recommandons de rester en classe 18 et d’effectuer des versements exceptionnels pour utiliser chaque année au maximum votre plafond d'épargne retraite*.   

    

* Pour chaque membre du foyer fiscal, la limite globale de déduction est égale au plus élevé des deux montants suivants : 10 % des revenus professionnels (traitements et salaires) de l’année précédente, retenus dans la limite de huit fois le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) de l’année en cause, ou 10 % du PASS de l’année précédente (cf annexe fiscale de la notice d’information).

Françoise, 58 ans, Responsable de service au Ministère de la Justice, Paris (75)

" Pour moi, recevoir une rente à vie, c’est bien plus rassurant que d’avoir un capital. J’ai vu les économies de ma mère partir en fumée et comme sa retraite est très faible, c’est compliqué. Quel est l'intérêt de m’affilier à Préfon-Retraite maintenant ? Je vais cotiser pendant 10 ans et je toucherai ma rente pendant près de 30 ans, le calcul est vite fait ! "

Vous avez raison Françoise, l’espérance de vie s’allonge et vous avez tout intérêt à vous préparer des revenus complémentaires sous forme de rente viagère.
   
Préfon-Retraite vous offre une garantie absolue, le montant de la rente ne peut pas baisser (article R441-19 du Code des Assurances). De plus, le montant de la rente est revalorisable : depuis 1990 par exemple, la revalorisation a été de 95 % pour une inflation de 44 %.

Guy, 58 ans, Encadrant espaces verts, Ain (01)

" A mon âge, je pensais que c’était trop tard. Un collègue m’a parlé de Préfon-Retraite, il m’a expliqué que je pouvais racheter les années pendant lesquelles je n’ai pas cotisé. J’ai contacté un conseiller au 3025 sans trop y croire. Maintenant que je suis affilié, je vais rattraper le temps perdu ! "

Plus vous cotisez, plus votre rente est importante. La retraite obligatoire et la retraite complémentaire versée par Préfon sont deux régimes distincts, vous pouvez donc continuer à cotiser à Préfon-Retraite même si vous avez cessé votre activité professionnelle.
            
Il n’est jamais trop tard pour vous constituer un complément de revenu à la retraite !

      
Tous les affiliés qui demandent à percevoir leur rente après 60 ans bénéficient d’un coefficient de majoration.