Peu de réversion chez les fonctionnaires territoriaux et hospitaliers

Le poids des pensions de réversion versées aux veuves et veufs est faible à la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL), le régime de retraite des fonctionnaires territoriaux et hospitaliers. Il correspond à 3% des prestations servies, contre 11% en moyenne dans les autres régimes de retraite, selon une étude publiée le 17 octobre 2018 par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le gestionnaire de la CNRACL.

 

Ce faible taux s’explique par la forte féminisation des fonctions publiques territoriale et hospitalière (67% des cotisants à la CNRACL sont des femmes). Or, compte tenu de l’espérance de vie féminine nettement plus élevée que l’espérance de vie masculine, la réversion est octroyée, tous régimes confondus, à 89% à des veuves. A la CNRACL, 77% des bénéficiaires d’une fraction de la retraite des agents décédés sont des femmes, souligne l’étude de la CDC.

 

 

 

Publication du 14 novembre 2018

TSLR